Les grandes orientations des équipes du Lab'URBA

Equipe : Politiques urbaines et développement territorial

 

Cette équipe interroge les cadres de production, les conditions de mise en œuvre et les effets des différentes politiques publiques urbaines et territoriales (développement économique, transports, environnement, logement, tourisme, etc.). Depuis environ deux décennies, les acteurs, les outils et les modalités de ces actions ont connu de profondes transformations, en lien avec la redéfinition des référentiels de l’action collective ; la complexification des contextes d’action à différentes échelles (du local au global) ; un processus de décentralisation de l’aménagement et plus largement de dispersion de l’action publique ; la limitation des ressources publiques, la complexification des systèmes de financement et l’essor des partenariats avec le secteur privé ; l’émergence d’une exigence de régulation et de maîtrise d’usage. Dans ce contexte, les problématiques de recherche portent sur l’analyse des changements des représentations et des modes d’action (articulation des acteurs publics-privé, participation habitante…) qui participent à la fabrique de ces politiques ; l’étude des déclinaisons territoriales des politiques (métropole, villes petites et moyennes, péri urbain, perspective internationale) ; l’interrogation des méthodes visant à mettre en perspective de leurs effets à différentes échelles de temps et d’espace. Ces problématiques se déclinent autour de plusieurs thèmes :

  • l'évolution de la planification territoriale et des projets urbains (particulièrement à travers les thèmes du développement durable, du paysage, de la maîtrise foncière);

  • les approches économiques du développement territorial et de l'aménagement (politiques d'innovation et de compétitivité, développement de nouveaux modes d'organisation de l'activité économique, rôle des acteurs privés du développement et de l'urbanisation);

  • les liens entre transport (des personnes et des biens) et le développement territorial.

Exemples d’actions et d’opérations de recherche :

  • Recherche : « L’implication financière des intercommunalités au service des politiques de l’habitat », PUCA, 2010

  • Séminaire « Le foncier en Ile-de-France » et ouvrage collectif Dix idées reçues sur le foncier en Ile-de-France, ADEF, Lab’Urba, 2013

  • Responsabilité scientifique du programme « Mesurer et rendre compte de la création de valeur par un organisme de logement social pour un territoire » (Caisse des dépôts / Union social pour l’habitat)

  • Programme de recherche européen Divercities « Governing urban diversity : creating social cohesion, social mobility and economic performance in todays’ hyper-diversified cities »

  • Contrat PREDIT « Les villes TGV résistent-elles mieux à la crise ? Un éclairage à partir de la distinction entre territoires productifs résidentiels ou intermédiaire » 2013-2015) en coopération avec SPLOTT

  • Super BQR de l’UPEM sur le thème « Tourisme, Transport et Développement des Territoires » (2013-2015)

> en savoir plus

 

 

Equipe : Inégalités, discriminations

 

Cette équipe se donne pour tâche d’interroger la dimension spatiale des inégalités et des discriminations. Depuis les approches en termes de ségrégation socio-spatiale jusqu’aux réflexions autour du « droit à la ville » ou de la « justice spatiale », les cadres théoriques susceptibles d’être mobilisés sont nombreux. Ce qui nous unit est un souci de considérer les politiques publiques et les configurations territoriales non seulement du point de vue des pouvoirs publics et des autorités, mais aussi du point de vue des populations. Il s’agit de porter une réflexion sur la diversité des publics, différenciés selon leur genre, classe, « race » ou origine nationale, statut migratoire, etc., mais aussi sur les politiques et mouvements destinés à combattre les inégalités.

On prend en compte à la fois l’espace mobilisé dans les processus de catégorisation et de stigmatisation des personnes et des groupes minoritaires, et l’espace mobilisé par ces groupes dans le cadre de revendications de visibilité ou de reconnaissance. La notion de « justice spatiale » n’est pas à entendre purement dans le sens d’« égalité des territoires », mais aussi d’égalité d’accès aux ressources urbaines (en matière de santé notamment), voire d’égalité des citadins eux-mêmes. La thématique des inégalités en recoupe ainsi d’autres, celle des espaces publics et de leur inégale accessibilité, celle des mobilités, celle de l’habitat et des politiques publiques, celle de la gouvernance, celle de la santé, la dimension environnementale…

Des terrains, des échelles d’analyse autant que de méthodes variées permettent ainsi différentes entrées autour d’un même objectif : analyser le rôle et l’usage de l’espace dans les processus de construction, d’induration des inégalités ou de lutte contre celles-ci.

Cette équipe est au cœur de l’« axe transversal » JEDI du Labex Futurs Urbains.

 

Exemples d’actions et d’opérations de recherche :

  • Contribution du Lab’Urba au programme de recherche « Habiter l'Est parisien d’hier à aujourd’hui » (HABEST, coordination ACP)

  • Recherche «  L’accès au logement social : délais d’attente et profil des demandeurs de logement », Défenseur des droits, ACSE, PUCA (2013-2014)

  • Colloque international : « Discriminations territoriales », Paris 10-11 juin 2013.

  • Responsabilité scientifique du projet de recherche « Vieillir en ville: étude des pratiques spatiales et des mobilités actives des personnes âgées à Champigny-sur-Marne » (MSH Paris Nord)

  • Contribution au programme de recherche « Territoires de vie, santé périnatale et adéquation des services de santé » (coordination INSERM U953)

> en savoir plus

 

Equipe : Urbanisme en pratiques

 

L’équipe Urbanisme en pratiques aborde l’urbanisme comme une activité sociale dont l’objet est, explicitement, de transformer et d’organiser l’espace urbain, ses usages et ses fonctionnements, en agissant sur la matérialité des espaces. Production, conception, renouvellement, développement, gestion, elle prend plusieurs formes et modalités, elle est politique et collective, publique et privée. L’équipe Urbanisme en pratiques poursuit une double visée :

 

- une visée heuristique, par la production de connaissances sur la production urbaine

 

- une visée épistémologique, par une réflexion à la fois conceptuelle et méthodologique sur la production de connaissances en urbanisme questionnant les catégories de penser et s’affranchissant des cloisonnements binaires, par exemple entre public et privé, production et gestion, Sud et Nord.

 

> en savoir plus

 

Equipe : Génie urbain et environnement

 

Le génie urbain refondé se différencie de celui préconisé au siècle dernier qui se définissait comme l’art de concevoir, de construire ou de gérer les réseaux. Les techniques urbaines (les infrastructures et équipements urbains, les services urbains qu’ils soient organisés en réseau ou non). Les problématiques énergétiques et  les questions des risques, qui sont au cœur de cette nouvelle approche seront abordées de manière plus globale, en tenant compte de la complexité des relations qu’elles entretiennent avec les villes et entre elles. Les notions de créativité et d’innovation prennent tout leur sens dans cette nouvelle approche qui doit permettre d’aider les villes à intégrer les enjeux du développement durable.

L’équipe génie urbain s’attache à observer, analyser et conceptualiser des phénomènes urbains (métropolisation, jeux d’acteurs, usages, construction des formes, pratiques d’aménagement, etc.) face à des enjeux urbains émergents ou non (résilience, économies d’énergie, systèmes intelligents, circuits courts, qualité environnementale,…). Le programme de travail est orienté d’une part par la volonté de mettre en œuvre une observation et une analyse interdisciplinaire et multiscalaire de la production des systèmes urbains, support de services, et d’autre part par les enjeux auxquels sont confrontées les villes. Ce positionnement apporte une réponse possible aux mutations et évolutions des villes et présente trois caractéristiques :

  • une approche systémique: les systèmes urbains sont hautement organisés ; leurs structures et fonctions émergent d’interactions compétitives et coopératives entre un très grand nombre d’unités élémentaires. Les causalités y sont très intriquées et les interactions des comportements individuels y induisent des états collectifs émergents qu’il est en général très difficile d’expliquer, de comprendre et de contrôler.

  • une approche interdisciplinaire: les approches croisées entre les différentes composantes du milieu urbain sont complexes et doivent faire appel à des méthodes originales et innovantes. La richesse qui peut naître du croisement des approches des ingénieurs, des architectes, des urbanistes et des politistes est au cœur du génie urbain refondé.

  • une approche tournée vers l’action:cette posture rejoint les préoccupations des politiques publiques locales et les débats sur les ressources, en particulier l’énergie ou les déchets, et l’organisation voulue des territoires métropolitains. La recherche développée a notamment pour finalité d’accompagner la décision et l’action publique métropolitaine.

Exemples d’actions et d’opérations de recherche :

  • ANR Canopée dans le cadre de l’ANR Bâtiments et Villes Durables. Méthodes pour la programmation, la conception, la réalisation et l’exploitation des couvertures d’infrastructures de transport en milieu urbain (2011-2014)

  • ANR  Resilis et son extension dans le cadre de l’ANR Bâtiments et Villes Durables. La résilience pour  l’amélioration de la gouvernance des systèmes urbains (2014-…)

  • 11 ème FUI Servau: simulation, évaluation et réduction de la vulnérabilité énergétique des aménagements urbains (2011-2015).

> en savoir plus

 

Accès Membres :

Les acteurs du Lab'URBA