Génie urbain et environnement

Cette équipe regroupe des enseignants-chercheurs du département Génie urbain de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée (DGU-UPEM) et de l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP). Ces deux composantes mènent des recherches dans le domaine depuis plusieurs années, dont certaines en commun. Elles ont été rejointes au Lab’Urba par quelques chercheurs issus d’horizons voisins et complémentaires (département Sciences Physiques, Chimiques et Mécaniques de l’UPEM, Département Génie Thermique et Énergie de l’IUT de Marne la Vallée, département Géographie de l’UPEC).

L’équipe Génie Urbain est une équipe pluridisciplinaire qui mène des actions essentiellement interdisciplinaires en visant des objectifs de transdisciplinarité. Sa démarche consiste à observer et analyser les systèmes urbains (réseaux techniques, infrastructures, bâtiments, quartiers, villes, espaces publics, services urbains, jeux d’acteurs, …) l’enjeu étant de saisir, comprendre, appréhender la complexité des territoires urbains en intégrant leurs dimensions techniques et en faisant dialoguer les sciences humaines et sociales et les sciences pour l’ingénieur.  

Cette démarche se décline en un certain nombre d’objectifs qui consistent à développer des approches, méthodes, modèles, outils, … pour l’analyse des systèmes/territoires/phénomènes urbains, dans un souci de transfert vers l’action. Un certain nombre d’approches et méthodes sont privilégiées : approche systémique, construction/analyse de données, enquête qualitative, analyse multicritères, modélisation, simulation, …

L’équipe Génie urbain mène ces différentes actions en mobilisant des partenaires récurrents : les chercheurs et réseaux de recherche des domaines SHS et des domaines SPI, les collectivités et les autres acteurs publics, les sociétés d’ingénierie urbaine et les aménageurs. Elle mobilise également des moyens diversifiés : contrats doctoraux, financements internes (dotation, BQR, …), programmes nationaux et européens, collectivités, fonds interministériels, CIFRE, …

 

Enfin, les actions de l’équipe Génie urbain sont réparties selon différents champs :

- Aménagement urbain opérationnel - espaces publics

Les enjeux concernent la conception, la fabrication, la gestion et l’utilisation des « objets techniques urbains » (grandes infrastructures, espaces publics,  macro-lots, etc.) de l’aménagement opérationnel. Notre approche articule l’analyse des dimensions techniques et des dimensions sociales liées à la fois aux usages futurs des aménagements et aux conditions de leur fabrication. Quelques questions abordées dans ce champ :

  • Quel est la contribution de l’ingénierie en matière de coordination des projets urbains complexes ?
  • Quel potentiel pour l’urbanisme souterrain et vertical ?
  • La décision multicritères en matière d’aménagement urbain.
  • L’articulation des fonctions urbaines
  • L’action publique en matière d’aménagement en dehors des grands projets urbains

- Energie – Climat :

Les enjeux concernent à la fois la rénovation énergétique du bâti, les îlots de chaleur et de fraicheur, la production et le stockage des énergies fatales et locales, l’adaptation au changement climatique et les comportements énergétiques et thermiques. Quelques questions abordées dans ce champ :

  • Comment  penser la mobilité et l’aménagement au regard des questions énergie et climat?
  • Problématique de la rénovation durable/énergétique  du parc existant (ouvrier, tertiaire, etc.) ?
  • Comment évaluer/mesurer la performance énergétique de projets urbains/de quartiers?
  • Comment produire/stocker de l’énergie en ville ?
  • Comment intégrer les comportements énergétiques et thermiques dans l’évaluation des performances du bâti?

- Infrastructures et services urbains :

Les enjeux concernent l’environnement, la gestion patrimoniale et la ville innovante. Les démarches consistent à mettre en œuvre des approches systémiques et interscalaires, des enquêtes qualitatives, la construction et l’analyse de données (BDU, traitements statistique et probabiliste, SIG,…), la formalisation d’indicateurs, l’analyse multicritères. Quelques questions abordées dans ce champ :

  • Comment les impacts environnementaux peuvent être considérés par les gestionnaires ?
  • Comment intégrer le changement d’échelle dans l’utilisation et/ou la construction d’indicateurs ?
  • Quelles échelles d’analyses pour quelles échelles de décision ?
  • Comment évaluer la mise en œuvre de nouvelles pratiques et/ou de nouveaux usages sur l’ingénierie de systèmes urbains existants ?

- Résilience urbaine :

L’enjeu concerne le fonctionnement de la ville en mode dégradé et le recouvrement des fonctions urbaines. Les approches mobilisent les méthodes de la sûreté de fonctionnement, la géographie, la théorie des graphes, les théories de modélisation des incertitudes, les sciences de l’information géographique et la systémique. Quelques questions abordées dans ce champ :

  • Comment appréhender la résilience en génie urbain ?
  • Comment évaluer la résistance et la sensibilité des réseaux avant, pendant, et après l’événement ?
  • Comment concevoir des espaces urbains « résilients » et quel est leur rôle dans la résilience.
  • Comment gérer les déchets post-catastrophes ?
  • Comment améliorer la résilience globale des systèmes techniques urbains ?

Quelques projets de recherche en cours  ou récents :

  • IMPETUS (Démarche d’intégration urbanisme/bâti et transport/mobilité pour mieux considérer les projets d’aménagements urbains dans la dynamique de transformation de la ville durable, ANR Ville durable 2010).
  • GREENOV (Green Renovation Cluster, projet Interreg 2009-2015).
  • SERVEAU (Simulation, Evaluation et Réduction de la Vulnérabilité Energétique des Aménagements Urbains, 11ème appel à projets FUI, 2011-2014).
  • VILLE10D – VILLE D’IDEES (différentes dimensions pour un développement urbain durable et désirable décliné dans une dynamique « dessus/dessous », projet national, 2013-2017).
  • CANOPEE (Méthodes et outils pour optimiser la programmation, la conception, la réalisation et l’exploitation de couvertures d’infrastructures de transport en milieu urbain, ANR Bâtiments et Villes durables 2011).
  • MUEED (Métabolisme Urbain, Empreinte Ecologique et politiques de gestion des Déchets, financement ADEME, 2013-2015).
  • RESILIS (Développer la résilience urbaine par l’amélioration des aides à la gouvernance des systèmes urbains, ANR Villes Durables 2009).
  • ADAPTATIO (Intégration de l’adaptation au changement climatique dans la conception des projets d’aménagements urbains : nouveau(x) outil(s) et nouveau(x) métier(s), appel à projet GICC 2012).
  • INCERTU (INCertitude et jugement Expert pour l’aide à l’évaluation de la Résilience des réseaux Techniques Urbains, MEDDM RDT 2013).

 

Coordinateur de l'équipe: Morand Denis

Membres permanents de l'équipe à titre principal
Barroca Bruno Diab Youssef Lhomme Serge
Becue Vincent Idt Joël Morand denis
Cariolet Jean Marie Joly Cécile Nassopoulos Hypatia
Colombert Morgane Kebir Leila Pellegrino Margot
  Laffrechine Katia Vuillet Marc
Membres associés de l'équipe à titre principal
Allaire Didier Beraud Hélène Montreuil Emmanuel
Aubelle Vincent Bethelot Serge  
Membre de l'équipe à titre secondaire
Hubert Gilles
Doctorants
Balsells Mireia Fund Marina Paterna Hidalgo Angel
Burdet Etienne Gonzva Michaël Rossignol Claire
Delaitre Maxime Hajjar Abboud Tardieu Charlotte
Di Nardo Maryline Lago Noémie Tolmer Charles Edouard
Dreano Simon Ortiz Alberto  

Accès Membres :

Les acteurs du Lab'URBA